Fête du RCI du 1er juin 2024

vue_globale_de_la_fête.jpeg

Un temps fort de partage, de brassage, de découverte des uns et des autres, dans le cadre verdoyant du Parc Floral de Vincennes.
Des ateliers participatifs sur : les différents activités du Réseau (permanence juridique RCI-Cimade, apprentissage du français, dîners du goût de l'autre), le développement du partenariat, les soirées-rencontres avec des grands témoins, les actions prioritaires à mener dans le contexte (de repli) actuel. Un quiz, à la fois sérieux et ludique, sur les migrations, avec réponses projetées en temps réel sur grand écran, et "récompense" pour l'équipe gagante [petit ensemble de chocolats de divers pays du monde !] Surtout peut-être, les prises de parole, toujours saisissantes, de personnes exilées, des apprennants des cours de français. Un buffet libanais pour clore le tout sur une note particulièrement savoureuse.
Bref, l'envie d'aller plus loins, chacun là où il en est, mais ensemble. De quoi ouvrir une nouvelle page, vigoureuse, pour travailler plus que jamais à la construction d'une humanité ouverte...

 

Forum des Associations de la Mairie Paris Centre

Prochain Forum samedi 14 septembre 2024, toujours sur le parvis de la Mairie de Paris Centre

Politique... et le Pacte européen sur l'immigration et l'asile

La législation migrants - réfugiés est terriblement répressive.

La nouvelle loi du 26 janvier 2024, adoptée par défaut après la censure du Conseil Constitutionnel, reste un deni d'humanité. Outre tout un train de mesures écornant gravement les principes républicains, ce qui frappe aussi, c'est que ne sont pas traitées les demandes les plus pressantes rencontrées sur le terrain, en particulier à la permanence du RCI : disposer d'un statut stable, se loger, se nourrir, être en capacité de vivre dignement, dans le respect de la vie privée et familiale.

Qui sommes-nous ?

"J'étais étranger et vous m'avez accueilli"

Le Réseau Chrétien - Immigrés (RCI) s’est constitué depuis 2000 à Paris en lien avec une quinzaine de paroisses et de mouvements proches (Cimade, Secours CatholiqueMaison Bakhita, Mission et Migrations...), à partir de la communauté de St Merry qui avait lancé une réflexion pour un changement de regard sur les personnes "sans-papiers", au moment de leur irruption dans le paysage public, en particulier après l'évacuation policière de l'église St Bernard de la Chapelle en 1996.