Réseau Chrétien - Immigrés

Changer de regard sur les migrants et soutenir leur insertion

Contactez-nous

Par formulaire : cliquez ici

Par email : 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Siège social :
Paris 4e

tél  :  06 81 33 06 99

marchesurvivants.jpg RCI_0008bis.jpg IMG_0291allge.jpg RCI_0007.jpg permanencemini.JPG RCI_0003.jpg IMG_7796.JPG bienvenuecouverturepointsmini.jpg RCI_0006.jpg desinetymini.jpg RCI_0004.jpg RCI_0010.jpg Lepetitnoyesurlaplage.jpg goutdelautre.jpg euxcestnous.jpg RCI_0002.jpg

Calendrier

Le groupe Vivre Ensemble a été constitué il y a quelques années, à partir du constat suivant : la diversité de population qui existait dans certaines écoles ou collèges disparaît et certaines de ces écoles comprennent de plus en plus d'enfants d'immigrés, de moins en moins d'enfants de Français (alors que c'est l'inverse dans d'autres écoles). On assiste à une sorte de "ghettoïsation ethnique" dans les établissements scolaires.
Après avoir vu le film "Entre les murs" de Laurent Cantet, le groupe a travaillé sur un texte du sociologue Albert Bastenier "Pour une sociologie de l'ethnicité" (2008), qui apporte un éclairage original et intéressant, toujours d'actualité ; pour l'auteur, la prise en compte de la dimension d'ethnicité permet de mieux comprendre certains des rapports sociaux qui se développent dans les sociétés européennes.
Puis on a travaillé sur l'enquête de l'INED et de l'INSEE "Trajectoires et Origines", montrant très bien l'extrême diversité des immigrés ainsi que des descendants d'immigrés vivant en France.
On a  aussi étudié le livre de Gilles Kepel "Quatre vingt treize" sur l'islam en Seine Saint Denis (2012).
Comme un des objectifs majeurs du RCI est de sensibiliser les chrétiens à la situation des migrants, que cela n'est pas tout à fait évident, le groupe s'est interrogé sur le contenu des propos qui avaient été utilisés jusqu'à maintenant et se demande s'il ne conviendrait pas de "changer de discours". Il formule une façon de faire plus proche des réalités premières que ressentent les gens, fussent-elles de rejet, afin de contribuer à partir de là à susciter une évolution des états d'esprit.
Tout un chantier, qui reste aujourd'hui à mettre en place !
A noter encore un livre significatif "La communauté", par Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin (2018 - Albin Michel) : les dérives extrêmistes analysées au niveau de l'agglomération de Trappes...

La législation relative aux migrants et réfugiés est clairement répressive.

Outre des mesures écornant gravement les libertés fondamentales (échange et contrôle généralisé des données personnelles, interpellations facilitées, refoulements...), ce qui frappe peut-être encore plus, redisons-le, c'est que ne sont pas traitées les demandes élémentaires les plus pressantes rencontrées sur le terrain, en particulier à la permanence du RCI : disposer d'un statut légal, se loger, pouvoir travailler, vivre dignement muni d'un titre de séjour, le tout dans le respect de la vie privée et familiale.

Tout être humain a des droits minimums, doit pouvoir utiliser de services de base, qu'il convient dans tous les cas de respecter (Pacte ONU de Marrakech déc 2018). C'est en ce sens que le RCI propose d'y réfléchir collectivement. Les prochaines élections municipales donnent aussi l'occasion de faire émerger ces questions "existentielles", pour contribuer à les faire avancer.

En termes de communication et médiatisation, au-delà des modes d'intervention traditionnels, le Réseau, s'efforce avec d'autres (cf. le collectif Sursaut Citoyen, Etats Généraux des Migrations), de montrer qu'il existe une France accueillante ; il s'agit de mettre en valeur les multiples initiatives développées un peu partout d'aides aux migrants, de "buzzer", bref de faire bouger les représentations collectives, et donc de subvertir la ligne politique officielle !

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ce groupe est né à l'occasion de l'opération Diaconia 2013 à Lourdes : recentrer l'attention sur le service des plus fragiles... en partant d'eux.

Comment donner une parole créatrice à ceux qui en sont généralement exclus - sans pour autant en faire une catégorie "spécifique" ?

Le RCI a suscité la mise en place d'un petit groupe paritaire, migrants et non migrants. La règle du jeu est tirée des pratiques développées notamment par ATD-Quart Monde : sur une question de fond partagée, la parole de chacun (s'il souhaite la prendre) est respectée en tant que telle, à l'état brut, personne ne coupe l'autre, ni même ne lui répond d'une manière ou d'une autre, pour exprimer une réserve, voire une simple réflexion.

On n'est pas forcément dans l'ordre du rationnel, mais dans celui d'une écoute rare. Il en résulte une dynamique et un souffle étonnants.

Une expérience [actuellement à relancer], dont le principe mérite d'être davantage expérimenté, notammnent dans les communautés chrétiennes aujourd'hui de plus en plus "plurielles".

Une publication fait le récit de la démarche  : "Accueillir, écouter les migrants : un partage d'humanité" (Ed Franciscaines, collection Servons la fraternité, 2017)

Le Réseau est appelé à s'ouvrir, avec les moyens de communication actuels, à de nouvelles catégories de personnes qu'il n'a guère touchées jusqu'ici, en particulier les milieux jeunes, lycées (le RCI intervient aux Francs-Bourgeois, à l'Institut ND de Meudon, chez les Scouts), aumôneries, séminaires...
C'est une ambition forte, quitte à ce que de nouvelles configurations, façons de faire ou manières d'être se mettent en place.
Bref, demeurer fidèle à une interpellation majeure de notre époque, le service de nos frères migrants (souvent jeunes), en évoluant, en changeant, en s'ouvrant aux forces d'avenir...
Dans cet esprit, le RCI a, par exemple, animé un atelier au "Frat" de Lourdes, où se sont retrouvés de nombreux lycéens de l'Ile-de-France.
Il porte le souci -même s'il n'est pas acté en pratique sous forme d'un groupe de travail- d'intervenir auprès des jeunes  : rencontre des écoles marianistes, Taizé durant l'été, etc.

Les Rendez-Vous RCI

26
Sep
Date : 26 septembre 2019, 19:00
Une délicieuse rencontre migrants-français : 19h Mairie 4e (M°HdV) : 06 88 67 03 - 06 13 21 97 62

29
Sep
Date : 29 septembre 2019, 00:00
Célébrée dans nos communautés avec les migrants ce dernier dimanche de septembre

02
Oct
Date : 2 octobre 2019, 10:00
Bienvenus 2 oct, 10h, 76 rue Verrerie : élaboration d'une parole que le RCI va porter aux élections

07
Oct
Date : 7 octobre 2019, 20:00
A ne pas rater, la spécialiste des traumatismes psychiques des migrants (76 rue de la Verrerie, 4e)

L'appel d'Eugénie

Préparation des dîners Le Goût de l'Autre