Réseau Chrétien - Immigrés

Changer de regard sur les migrants et soutenir leur insertion

Contactez-nous

Par formulaire : cliquez ici

Par email : 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Siège social :
Paris 4e

tél  :  06 81 33 06 99

permanencemini.JPG IMG_0291allge.jpg RCI_0003.jpg goutdelautre.jpg RCI_0004.jpg RCI_0006.jpg marchesurvivants.jpg RCI_0007.jpg RCI_0002.jpg RCI_0010.jpg euxcestnous.jpg IMG_7796.JPG RCI_0008bis.jpg desinetymini.jpg Lepetitnoyesurlaplage.jpg bienvenuecouverturepointsmini.jpg

Calendrier

Suivez-nous

RCImmigres sur FaceBook RCImmigres sur Twitter

La loi « pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif  et une intégratoion réussie », du 10 septembre 2018 (JO du 11), qui entre véritablement en application en 2019, traduit, en dépit de son titre, un très net recul du droit. Pour l’essentiel, elle aggrave sensiblement la situation d’un grand nombre d’étrangers. Restrictions, contrôles, « tris » sont plus que jamais au menu de ce qui apparaît en réalité comme une machine à expulser. On filtre l’entrée, on ouvre grand la sortie.

Le dispositif ne propose aucune solution de régularisation pour les personnes dites « sans-papiers » vivant chez nous (peut-être 400 000 en France, si l'on se base sur les données de l'Aide Médicale d'Etat).

Le droit fondamental d’obtenir l’asile est resteint. Le texte réduit de 120 à 90 jours le délai qu’a le demandeur pour déposer son dossier en préfecture (dont on sait que le temps d’enregistrement est déjà plus que préoccupant). A noter que les « dublinés », très nombreux, ont "vocation" à être mis en rétention préventive, pour renvoi dans le premier pays européen où ils ont déposé leurs empreintes ! La procédure virtuelle imaginée est complètement décalée au regard de la vie plus que fragilisée des personnes concernées : notifications par SMS ou mails, vidéo-audiences, etc.

D’une manière générale, où sont les droits des migrants, où va notre démocratie ? Quand l'enfermement de personnes n'ayant commis aucun délit devient la norme, sur la base de simples décisions administratives ? Quand on étend à 3 mois la durée de rétention (du pur affichage, car inutile en fait - mais fort pénalisant pour les malheureux enfermés, avec parfois des enfants !) ?

Le texte ne répond nullement aux enjeux migratoires de notre temps. Il se cale sur le repli européen gangréné par les démons du populisme, au lieu d’ouvrir des champs nouveaux, d’apporter un souffle de vie. Avec l’ensemble de la société civile impliquée (cf. les Etats Généraux des Migrations), le Réseau Chrétien – Immigrés appelle à une politique tout autre, en rupture complète avec celle menée depuis des années. Faut-il rappeler les demandes élémentaires les plus pressantes rencontrées dans nos permanences : l'ouverture de voies légales d'immigration, le respect de la vie privée et famililale, l'amélioration des conditions d'accueil, le droit effectif au travail, la prise en compte absolue des mineurs, la régularisation des sans-papiers écrasés durant des années dans une situation indigne
(Cf. entre autres les messages du Pape, relayés par les évêques).

La majorité parlementaire n'est pas arrivée, jusquà nouvel ordre, à prendre en compte la réalité, la vie réelle des migrants. En même temps, une partie non négligeable de l'opinion, loin des fantasmes xénophobes, s’avère au quotidien beaucoup plus citoyenne et solidaire qu’on ne croit. Bref, nous croyons à une inversion d'approche, totalement souhaitable... et toujours possible

Les Rendez-Vous RCI

23
Mai
Date : 23 mai 2019, 19:00
Une délicieuse rencontre migrants-français : 19h Mairie 4e (M°HdV) : 06 13 21 97 62 - 06 88 67 03 20

23
Mai
Date : 23 mai 2019, 20:00
Invitation de tous au film exceptionnel sur la permanence RCImade de Belleville, 8 rue de Palestine

L'appel d'Eugénie

Préparation des dîners Le Goût de l'Autre